Déroulement d'une séance

       

       L’ostéopathie est un art qui repose entièrement sur la thérapie manuelle, aussi bien pour le diagnostic que pour le traitement.

Ces techniques reposent sur différentes sortes de traitements. Elles sont adaptées à chaque patient, et à chaque pathologie.

Une consultation ostéopathique dure environ de 45 minutes à 1 heure et se déroule en 3 temps :



1er temps - l’anamnèse

C’est une sorte d’interrogatoire. Il permet à l’ostéopathe de mieux connaître son patient, ses antécédents traumatiques, chirurgicaux, ses conditions de santé actuelles (diabète, hypertension)… Les réponses permettent au thérapeute de cerner les différentes attentes de son patient. Lorsque le patient possède des examens médicaux en rapport avec le motif (radios, scanner, IRM, compte-rendu opératoire...), il est util de les apporter le jour de la consultation. L'ostéopathe pourra ainsi être le plus précis et le plus efficace possible sur le motif de consultation de celui-ci.



2ème temps - le diagnostic ostéopathique

Il est effectué par l’intermédiaire de plusieurs tests, entrepris par les mains de l’ostéopathe, ceci des pieds à la tête du patient. Le thérapeute répertorie toutes les dysfonctions qui peuvent être trouvées. Cela permet au thérapeute de déterminer quel traitement il pourra mettre en place, en étant spécifique au patient.


3ème temps - le traitement

C’est la dernière étape de la consultation. L’ostéopathe, par l’intermédiaire de techniques variées et adaptées à chaque patient, va tenter de redonner la liberté de mouvement maximum aux tissus, organes, muscles, articulations, nerfs et vaisseaux sanguins de son patient.

Explications de quelques techniques de « la boîte à outils de l’ostéopathe » :

Technique fonctionnelle : libération de la structure dans le sens de la dysfonction avec un levier de restriction.

Technique structurelle : l’ostéopathe va dans le sens contraire de la dysfonction. C’est lorsque ces techniques sont utilisées que l’on peut entendre un « craquement ».

Technique viscérale : nécessaire à la bonne mobilité des organes, leur vascularisation ainsi que leur innervation. Très utile pour traiter les reflux gastro-œsophagiens, les brûlures d’estomac, les ballonnements, les troubles gynécologiques, les constipations, les diarrhées et même les nausées.

Technique crânienne : ces techniques, très douces, ont pour but de donner de la mobilité aux os du crâne. Elles sont très utiles pour traiter les maux de tête, la fatigue, les troubles du sommeil, ou encore, chez le nourrisson, pour les plagiocéphalies, torticolis ou reflux.